SIG SAUER PRO

de Jacques Albert

création 2010

> dossier artistique (pdf)

SYNOPSIS

La campagne, la France. C’est l’hiver.  Au début, il y a un chien, celui du voisin. Le chien aboie, Damien tue le chien, le Grand-père rate son suicide et François réussit son accident de voiture, parce qu’il est saoul et que Josian, qui est son ami et qui est flic aussi, le poursuit un peu, avec la sirène, pour plaisanter. Au milieu, Damien entraîne à la course Jean, son beau-fils, le fils de Kriss, l’ex-épouse de François, celui qui est mort. À la fin, Kriss fait chanter Josian parce qu’il a tué, sans faire exprès mais tué quand-même, le père de son fils, il a raconté toute l’histoire à Dam qui l’a dit à Kriss qui a besoin d’agent.  À la fin, on boit du JB sur des transats, pour se détendre.
Une composition sonore, textuelle, physique et cinématographique, qui fait émerger la violence tragique d'un monde coincé entre le désir de vivre et la réalité mortifère du déclassement et de l'exclusion.
Ce monde, c'est la campagne de La Terre de Zola, avec les mêmes familles éclatées, les mêmes désirs interdits, mais une campagne imprégnée par cinquante années de domination culturelle, celle des téléfilms américains, des magazines people et de la grande distribution.
SIG Sauer Pro, une écriture du silence, trois comédiennes, une forme hybride entre théâtre et cinéma.

 

PRESSE

 

"Un dispositif diabolique : Toute la force, outre celles du dispositif, des séquences filmées et du travail sur le son, vient du décalage de l'énonciation : les trois comédiennes font toutes les voix des personnages ou les (re)doublent. Un subtil feuilletage de glissements, de distorsions. Une façon percutante de mettre en scène les dérives et déconnections qui sont au coeur de ces personnages, tous dépossédés d'une partie d'eux-mêmes."     Jean-Pierre Thibaudat - Rue89

 

Das Plateau plonge avec SIG Sauer Pro dans la fange sociale nauséeuse d'une campagne abêtie et fruste, pour aller dans l'inhumain et le regarder en face, comme le fait le cinéma de Bruno Dumont (...) ça cogne, c'est dur, c'est brutal et radical, mais aussi terriblement nécessaire et, paradoxalement, foncièrement attachant."    
Nathalie Chifflet - Les Nouvelles d'Alsace

"Cet ensemble hybride parvient à donner corps et âme à ces personnages, à nous faire partager leurs misères et leurs (des)espérances. Ce n'est pas la moindre de ses réussites."    

Julie de Faramond - Fluctuat.net

 

"Le décalage créé entre le naturalisme du documentaire et la désincarnation de la fiction est stupéfiant. Tout est mis en oeuvre ici pour faire lentement émerger une atmosphère indescriptible, lourde, dérangeante. De ce point de vue-là, c'est une réussite parfaite"    

Emmanuel Arnault - les trois coups

 

"Dieu que c'est glauque mais dieu que c'est bien vu. Das Plateau créé un objet théâtral étrange entre performance sonore, cinéma et installation vidéo, qui flirte avec le documentaire sociologique mais n'en est pas moins de la fiction ouvertement assumée. C'est technologiquement impressionnant et impeccable. Quant à l'atmosphère globale, elle est poisseuse et dérangeante à souhait (...) On salue là un travail original, inventif, qui ouvre les voies de la fiction à une narration nouvelle"   

Marie Plantin - Première.fr

ÉQUIPE ET PRODUCTION

Poings de Pauline Peyrade - texte édité aux Solitaires Intempestifs (2016)

Conception et écriture du projet Das Plateau
Jacques Albert - Céleste Germe - Maëlys Ricordeau - Jacob Stambach

 

Mise en scène Céleste Germe

Texte Jacques Albert

Création musicale Jacob Stambach

Avec Cécile Fišera, Perle Palombe, Maëlys Ricordeau

 

Equipe Film

 

Keren Ben Rafaël Réalisation, montage

Damien Dufresne Chef opérateur

Katie Baillot Assistante opérateur

Thomas Prulière Son

Erwan Ricordeau Régisseur

Gregg Langlois Effets spéciaux

Avec Marlène Albert, Françoise Arveux, Philippe Brikh, M. Dupouts, Jean Lepreux, Sylvain Martin, Jean-François Ricordeau, Florence Verdoux-Fresse

Production Das Plateau
Coproduction et soutiens Mains d'Œuvres, Montévidéo, avec le  soutien du Théâtre des Salins - Scène Nationale de Martigues
Avec l'aide à la production d'Arcadi et l'aide à la production de la DRAC - Île de France     

Avec le soutien du Centre National du Théâtre

CALENDRIER

Octobre 2010 : Soirées Nomades, Printemps de Septembre, Théâtre Garonne, Toulouse

Septembre 2010 : La Loge, Paris

Juin 2010 : Festival Premières, Théâtre National de Strasbourg

Avril 2010 : Mains d'Oeuvres, Saint-Ouen

Avril 2010 : Montévidéo, Marseille