COURS LES PRAIRIES

texte de Jacques Albert

création saison 2014

> dossier artistique (pdf)

SYNOPSIS

Un couple et leurs deux enfants, Pierre et Christina, gèrent un motel au Puy-en-Velay, dans le Massif Central. Robinson, un jeune cousin, vient s’installer à la maison après être entré en conflit avec sa mère. Tandis que Pierre tombe malade et que le cancer se développe dans son corps, Robinson et Christina sont pris dans le courant de l’amour charnel.
Entre la nouvelle et le roman, Cours les Prairies, le dernier texte de Jacques Albert, est traversé de manière centrale par la maladie, l’adolescence et la transformation des corps, la nature, l’amour et la mort.
A la recherche d’un nouveau tragique, là où l’intime rencontre le monde, Cours les Prairies interroge l’homme, ses douleurs et ses passions, ce qui le dépasse, l’envahit et l’emporte.
Avec Cours les Prairies, Das Plateau continue à ancrer son travail de plateau dans la fiction, un travail dans lequel le théâtre, la danse, le cinéma et la littérature s’associent pour ouvrir les champs de la perception et du sensible.

PRESSE

« Jacques Albert nous présente une balade saisissante aux confins de l’individu, là où sa déstructuration ne laisse plus de la place qu’à l’instinct de survie ou à la pulsion de mort. Cette antinomie pesante au fil des histoires parachève et sublime la vie »

Laurent Schteiner - theatres.com
 

"Das Plateau, Un autre théâtre.

Six ans déjà et plus d'une douzaine de pièces et de performances mêlant théâtre, danse et art cinématographique : il est temps de saluer le brillant travail du collectif Das Plateau, qui creuse le sillon d’une « écriture scénique totale ». Qu’est-ce à dire ? Les différentes matières du plateau (texte, image, son, corps…) sont « envisagées en elles-mêmes, dans leur intégrité et leur sensualité propre » mais davantage dans « une logique de choc que de fusion ». Et le choc, on va l’avoir. «Cours les prairies» (2014) met en scène le dernier texte de Jacques Albert, cofondateur du collectif, qui campe l’idylle d’une fratrie, Pierre et Christina, retrouvant leur cousin Robinson. Un récit-fleuve, tissé de quelques dialogues cash et de longues séquences narratives aux envolées insoumises ; un texte qui est, à lui seul, un défi à la scène. « Je les regarde tour à tour, Robinson, puis Pierre mon frère, et je suis heureuse que nous soyons tous si beaux et si complètement emplis d’une vie intense qu’elle sourd de nous, de même que la sève des pins qui perle en grosses gouttes d’ambre immobiles le long des troncs. » Sur le plateau, rien ne cède. La sève est bien là, suintant des corps dansants et des bouches qui disent la jeunesse bientôt fauchée par la passion, la maladie, ou la mort. Le jeu est sobre et frontal, face public, et les corps tiennent à ce qu’ils sont : physiques, immédiats. « Nous nous demandons pardon l'un à l'autre et notre démonstration de repentir est si intense, si vertigineusement sensuelle que nous nous retrouvons enlacés une fois de plus, nos chairs familiales se fouillant passionnément, sa salive de cousin venant rouler en grosses gouttes impudiques sur mes joues, sur mon menton… » L’imposante littérature gonfle et se déplie entre lectures, voix off et exergues projetés sur un grand panneau blanc tendu en fond de scène (seul élément de décor, qui n’en est pas un). Sur l’écran, tremblantes et suggestives, une série photographique et des séquences de film participent au montage. Et c’est l’immersion dans la fiction par l’image, procédé dans lequel Das Plateau excelle. Charnel et impatient, sur une bande-son techno à fond les ballons au leitmotiv planant et inquiétant, «Cours les prairies» fait briller la petite lumière dans l’ombre, celle de la vie, celle de la création."

Marine Relinger, Evene.fr

ÉQUIPE ET PRODUCTION

Cours les Prairies de Jacques Albert

Conception et écriture du projet Das Plateau
Jacques Albert - Céleste Germe - Maëlys Ricordeau - Jacob Stambach

 

Mise en scène Céleste Germe
Texte Jacques Albert
Création sonore et musicale Jacob Stambach
Avec Hadrien Bouvier, Denis Eyriey, Maëlys Ricordeau, Jacques Albert, Gaétan Brun-Picard
Images Cédric Dupire
Lumières et Régie Générale Xavier Lescat
Régie son Adrien Kanter
Montage images Cédric Dupire et Céleste Germe
Montage son Pierre Bariaud



Production Das Plateau
Coproduction et soutiens La Comédie de Reims - Centre Dramatique National, le Parc de la Grande Halle de la Villette, le Théâtre Sorano - Jules Julien (Toulouse), le Théâtre de Vanves
Avec l’aide à la production de la DRAC - Ile de France et avec le soutien du Centre National de la Danse, de la Ménagerie de Verre à Paris, de la Briqueterie - CDC du Val-de-Marne, et du 6000 - friche industrielle de Normandie.
Das Plateau est accueilli en résidence au Théâtre de Vanves

CALENDRIER

19 et 20 novembre 2014 : Théâtre de Vanves

14 au 17 janvier 2014 : Théâtre de Vanves

20 au 22 mai 2014 : La Comédie de Reims - Centre Dramatique National